AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum Invité <3
People AlwaysLeave a ouvert ses portes le 16 juin 2018.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
SI TU VEUX AVOIR DES RENSEIGNEMENTS OU FAIRE UN PERSONNAGE OTH
C'EST ICI QUE TOUT CE PASSE (ouvert aux invités) : JUSTE LAAAAA !
Hey, Invité, qu'est-ce que tu dirais de faire cramer de vieux objets ?
LE FESTIVAL DE BRULE BATEAU T'ATTEND.

 

 Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]

Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
avatar

Invité

MessageSujet ☆ Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]   
le sujet à été posté Lun 27 Nov - 12:43



Un cours très particulier
Prudence E. Copperfield feat Thomas A. Watts
Prudence était une étudiante en première année de master de droit. C'était une jeune femme sûre d'elle. Elle avait une sœur jumelle, et toutes les deux avaient toujours été en concurrence, c'était le seul moyen pour elles d'avoir un peu d'affection de la part de leurs parents. Cela leur a fait beaucoup de mal. Mais aujourd'hui leurs relations se sont un peu apaisées, elles habitent dans le même appartement, offert par leurs parents à l'obtention de la licence de Kendra avec mention. Prudence était depuis des années une personne assez fétarde. Elle a choisi de faire des études de droit pour provoquer ses parents mais aussi sa sœur. Cette dernière avait choisi de faire des études de sciences politiques pour suivre les traces de leur père, Prue elle avait choisi le droit comme sa mère, c'était au départ pour mettre ses parents en colère, mais elle s'est prise au jeu. Elle a redoublé sa première année, parce qu'elle avait manqué beaucoup de cours au lycée, et que la tentation était parfois trop grande de faire la même chose à la fac. Mais elle s'était accroché et en juin dernier elle a décroché sa licence de Droit, c'était une telle fierté pour elle. Bien évidemment ses parents l'ont rabaissé, en lui rappelant que sa sœur l'avait déjà depuis une année et qu'en plus cette dernière elle avait eu une mention. Mais Prudence se moquait bien de leur jugement, pour une fois, c'était elle qui avait le contrôle de sa vie, et contre toute attente elle a décidé de poursuivre ses études et de faire un master en droit.

Elle a commencé sa première année de master depuis tout début septembre. C'était clairement un autre niveau que la licence. C'est ainsi qu'elle a rencontré monsieur Watts. Vous ne voyez pas de qui il s'agit ? Mais si cherchez bien. Vous savez c'est ce prof de droit que tout les étudiants rêvent de pousser dans les escaliers, mais sur qui toutes les étudiantes fantasmaient secrètement. Prudence n'échappe pas à cette tradition. Elle meurt d'envie de l'étrangler, de lui faire manger ses fichues interros surprises. Mais elle le désire tellement également, elle rêverait de lui faire l'amour sur son bureau, là en plein amphithéâtre.

Il y a de cela quelques semaines, il y a eu la soirée d'intégration, vous savez cette soirée où enseignants et étudiants boivent en riant, loin du cadre des études. Vous savez cette soirée qui vous poursuit tout au long de l'année universitaire, si vous faites une erreur. Prudence dansait tranquillement, quand elle sentit une main caressait ses fesses. Elle se retourna tellement surprises, tellement en colère, qu'elle faillit renverser la coupe de champagne qu'elle tenait dans sa main. Elle avait déjà la main levée, pour frapper l'homme qui venait de faire cela. Qui se permettait de faire cela ? Il était la juste devant elle, @Thomas A. Watts, en personne se trouvait face à elle. C'était lui qui lui avait mis la main aux fesses. Elle embrassa si follement ses lèvres, entre colère et désir. Il prolongea, elle avait la respiration coupée. Il recula rapidement, il prétexta que c'était un accident, qu'il s'était trompée de personne. Mais Prudence n'était pas dupe, elle savait bien que s'il avait prolongé, c'est que lui aussi en avait envie... Depuis, aucun des deux n'en ont reparlé, mais en cours Prudence ne cesse de le provoquer. Il y a clairement une tension sexuelle entre eux deux, quand ils se retrouvent dans la même pièce.

Aujourd'hui Prudence avait une grosse journée de cours. Elle avait eu quatre heures de cours en amphi ce matin sur le droit international. C'était intéressant, mais il y avait beaucoup de réglementation et d'articles de droit à retenir. L'après midi elle avait eu un TD à la bibliothèque universitaire, elle a passé son temps à étudier le code civil. Elle était épuisée. C'était le genre de journées, qui lui donnaient un de ces mal de tête. Mais sa journée n'était pas encore finie. Monsieur Watts avait organisé un cours particulier, pour ceux qui le désirait pour préparer les partiels qui arrivaient bientôt. Prudence avait décidé d'y aller. Elle ne savait pas vraiment si c'était parce qu'il faisait parti de ces profs qui saquent les élèves au possible, où parce qu'elle avait envie de le voir après cette journée de merde. Elle se rendit à la salle de TD 24. La faculté commençait à se vider, qui avait l'idée de rester en cours après six heures le soir. Il y avait encore quelques TP, des étudiants qui préparaient des dossiers à droite à gauche. Elle s'installa dans le fond de la salle près des radiateurs. Elle sortit son ordinateur et enfila ses lunettes, elle survola ses cours du matin, en attendant l'arrivée des autres élèves. Mais elle remarqua rapidement, qu'elle était la seule folle à avoir accepté de subir les sautes d'humeur de Monsieur Watts. Elle était entrain de corriger quelques erreurs de frappe dans ses cours quand elle entendit la porte s'ouvrir. Elle pensa qu'elle n'était finalement pas la seule folle, mais non c'était lui, Monsieur Watts.
Codage par Emi Burton


Dernière édition par Prudence E. Copperfield le Sam 3 Mar - 17:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet ☆ Re: Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]   
le sujet à été posté Dim 3 Déc - 17:13



     

Tu es mon élève et pourtant on s'est déjà embrassé et j'ai tellement aimé cela. Au fond je veux recommencer mais c'est interdit toi et moi...
Un cours très particulier.

J'étais prof de droit à l'université, j'avais toujours voulu bosser avec des étudiants enfin même des adultes parce que bosser avec des lycées ou des gamins je l'aurais tous claqués contre le mur. Mais parfois quand je fais cours à l'université et que j'en vois qui font rien, où qu'ils ont leur nez sur leur téléphone, où même certaines s'endorment surtout au matin et après la pause déjeuné. Ce qui a tendance à m'agacer, mais encore heureux j'ai des élèves plutôt bosseur qui au moins me donne la force de leur apprendre leur futur métier. J'ai aussi conscience qu'il y a pas mal de soirée étudiant où je vois leur tête au matin où ils ont très peu dormi. Je dois avouer que moi aussi je vais a des soirées parfois avec eux, mais je traîne plus avec les autres profs que mes élèves...

Enfin pour le coup les partiels approchent et quand je vois les résultats de leurs devoirs j'ai parfois envie de me pendre. Encore heureux j'ai quelques copies qui sauvent la mise. Mais parfois c'est une catastrophe et je note sévère donc ils se retrouvent avec des annotations pourrites mais c'est pour montrer leur désastre et qu'ils ne baissent surtout pas les bras. Donc je venais de proposer des cours particulier au soir pour essayer de les sauver et remonter leur moyenne et je comptais vraiment sur ces cours pour les aider et ça sera plus simple pour eux pour comprendre enfin j'espère. Enfin avant mon heure de cours particulier j'étais partie me chercher un café à emporter au Starbuck  puis j'arrive ensuite tranquillement à l'université avec mon café entre les mains et je me dirige vers la salle TD 24. Et quand j'ouvre la porte je vois personne, alors je regarde à droite personne et je regarde à gauche et oh une élève que d'ailleurs je regarde en deux fois. « Bonjour, il y a foule une élève.» Dis-je d'un air assez froid, je suis pas content parce que je me casse le cul pour eux et je perds 1 heure de ma vie personnel pour eux et personne sauf Prudence. Je me dirige vers mon bureau ou je pose mon café, je regarde l'heure sur ma montre. « Tu sais si d'autres élèves vont venir ? On va pas attendre des heures pour rien.» Enfin c'était l'heure donc je pense que beaucoup seraient déjà là avant. Bon ben ça sera un cours particulier avec Prudence et je crains le pire vu qu'elle me provoque bien souvent en cours depuis ce fameux baiser échangé sans faire exprès. Mais être que tous les deux je le sens pas. Bon finalement je la regarde au fond de la salle coller à son radiateur et je finis par dire d'un air sérieux.  «Mademoiselle Copperfield tu vas te rapprocher et lâche le radiateur il ne fait pas si froid. Et je n'ai aucunement envie de crier pour te parler. Bien le merci.» Dis-je en entendant qu'elle se rapproche et viennent devant au premier rang où je lui fait voir le premier rang. « Profite en que tu es seule durant ce cours, pour qu'on révise où tu as des difficultés, même si au vu de tes dernières notes c'est pas top donc cela veut dire qu'il va avoir du boulot sur la planche.» Je veux bien commencer le cours, mais faut savoir ce qu'elle veut travailler donc j'attends calmement en buvant une gorgée de mon café...
Prudence
&
Thomas

CODE BY MAY
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet ☆ Re: Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]   
le sujet à été posté Lun 12 Fév - 20:40



Un cours très particulier
Prudence E. Copperfield feat Thomas A. Watts
Prudence était loin d'être une étudiante modèle. Elle avait fais de nombreux excès plus jeune et il faut bien reconnaître que c'est loin d'être terminé. Elle sait qu'elle est une belle femme et en joue énormément. Elle drague énormément et adore aller en boîte de nuit. Elle aime voir le regard des hommes se poser sur elle, et voir le désir naître dans leur yeux. Sauf que depuis quelques semaines, les étudiants et les doctorants ne lui suffisaient plus. Elle le voulait lui, elle voulait Mr Watts. Elle était pas du genre sentimentale, elle le voulait en elle. Ce n'était rien de plus. Elle voulait qu'il craque pour elle, comme elle avait craqué sur lui. Elle le désirait sûrement autant qu'elle pouvait le détester avec son air condescendant. Prudence nageait totalement depuis le début de cette nouvelle année. Elle avait déjà eu sa licence en quatre ans au lieu de trois et c'était bien parti pour qu'elle rate sa première année de Master. Elle le savait et savait surtout que ses parents allaient finir par lui couper les vivres, si elle continuait comme cela. Alors ce sera fini les sorties dans les boîtes branchées, les fringues hors de prix, fini la vie de château. Et il faut bien reconnaître que Prudence aimait cette vie où sa carte bancaire lui permettait de dépenser sans compter et elle n'avait nullement envie que cela change. Elle pourrait toujours piquer la carte bancaire de sa sœur, après tout, elles se ressemblaient tellement toutes les deux, mais ce n'est pas sure que Kendra soit de cet avis.

Prudence attendait l'arrivée de Thomas. Elle s'étonnait un peu de ne pas voir d'autres élèves. Bien qu'elle les comprennent, qui pouvait être bien assez fous pour aller voir un enseignant qui les massacre au niveau de ses notations et qui est moins aimable qu'une porte de prison. D'ailleurs je plains la porte de prison, elle ne méritait pas une telle comparaison. Prudence était arrivée depuis quelques minutes, quand elle entendit la porte s'ouvrir et découvrir le visage de Thomas. Il n'y avait pas à dire, il était diablement beau.

« C'est la meilleure de toute, que voulez vous, ils avaient peur de ne pas être à mon niveau. »

Prudence était toujours dans la provocation. C'était dans son caractère. Elle avait toujours été comme cela et cela lui avait d'ailleurs causé du tord bien des fois.

« Je ne sais pas, j'avais TD juste avant mais je ne pense sincèrement pas que beaucoup d'élèves acceptent de supporter votre mauvais humeur, heureusement que vous avez un beau cul et que vous embrassez bien ça compense. »

Prudence avec ces quelques mots venaient de donner l'intention qu'elle avait réellement, elle venait de dévoiler à quel point elle le désirait et c'était mal la connaître que de penser que cela allait s'estomper avec le temps, bien au contraire.

« Je veux bien me rapprocher mais dans ce cas va falloir me réchauffer. »

Prudence prend son PC et sa besace de cours et revient au tout premier rang. Heureusement qu'il ne s'agissait pas d'un cours classique, elle aurait eu des boutons d'être aussi proche du tableau. Prudence était vraiment très différente de sa sœur pour cela. Kendra elle était une bosseuse, elle était une bonne élève, alors que Prudence était de ces élèves perturbateurs. Elle est très vite déconcentrée.

« Merci de me rappeler, que je ne suis pas au niveau, comme si je ne le savais pas déjà. Mais c'est pas de ma faute, à chaque fois que je vous vois je n'arrive plus à me concentrer que sur vos petites fesses que j'ai envie de pincer. Vous aussi c'est votre truc les fesses ? »

Prudence était peut être venue pour bosser à la base, mais être seule dans cette pièce était bien trop tentant pour qu'elle reste concentrée sur son année et non sur l'envie qu'elle avait de lui sauter au cou.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet ☆ Re: Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]   
le sujet à été posté Dim 25 Fév - 19:34


Prudence & Thomas
Un cours très particulier
Je n'aurais pas cru que mon cours particulier soit une telle catastrophe à mon arrivée dans l'amphithéâtre,  une seule élève c'est lamentable enfin il y en au moins une qui sauve l'honneur du moins façon de parler. Parce que c'est loin d'être une élève brillante et studieuse, elle à malgré tout compris qu'elle a besoin de cours particulier et j'en suis fier. Imaginer que ce soit un bon élève qui vient au court particulier ça m'aurait fait chier de perdre mon temps alors qu'il a déjà les capacités. Mais avec Prudence il va avoir du boulot et c'est pas plus mal qu'il y personne ou peu de monde qui sait peut-être qui vont arriver après, je garde encore espoir. Quand je l’entends me dire que c’est la meilleure de toute qui est venue, je la regarde et je pouffe de rire. J’aurais tout entendu avec Prudence. « Laissez moi rire Mademoiselle Cooperfield, enfin l’espoir fait vivre et si ça vous enchante de croire que vous êtes la meilleure faite ce que vous voulez. Mais au pire des cas prouvez moi que vous êtes la meilleure dans vos prochains devoirs.» Et je savais déjà que ça serait une catastrophe, façon dès que je corrige et que je vois le prénom de Prudence je sais déjà ce qu’il m’attend et que la correction va être plutôt rapide. Je la regarde et secoue la tête, elle a quoi mon humeur ? Puis je n’étais pas de mauvaise humeur, cela m’arrive mais aujourd’hui ça va encore. Puis c’est pas que je suis de mauvaise humeur, je suis dur pour eux, pour les faire bosser et qu’ils ne baissent pas les bras. Après tout je ne suis pas leur copain mais leur professeur je dois avoir de l’autorité sur mes élèves. « Déjà je ne suis pas de mauvaise humeur, ça se voit que vous m’avez jamais vu vraiment de mauvaise humeur je vous ferez peur... On est pas ici pour draguer ni roucouler.» Dis-je froidement, je sais que si elle parle que j’embrasse bien c’est qu’elle parle de ce fameux soir où nous nous sommes embrassés après que j’ai touché ses fesses sans le faire exprès. Décidément Prudence est vraiment loin d’être concentré je le ressens, elle est par contre concentrer à me draguer et au fond ça me plait bien mais je ne dois pas le faire montrer car je n’ai pas le droit. « Premièrement vous avez cas vous couvrir plus si vous avez froid et deuxièmement votre PC dégage de la chaleur il va vite vous réchauffer.» Je la regarde sérieusement, comme si j’allais la réchauffer franchement. Je la regarde prendre place au premier rang, ça me fait bizarre de la voir si près du tableau. Je n’étais pas la pour faire plaisir, et quand j’ai quelque chose à dire je le dis et faut bien rappeler les notes lamentables, peut-être qu’à force de le rappeler mes élèves vont se réveiller et commencer à bosser sérieusement. Je n’ai aucun scrupule à les humilier de leur notes devants leurs camarades, faut bien assumer le désastre! « Alors si vous le savez pourquoi vous vous mettez pas à bosser sérieusement ? Vous avez déjà redoubler votre licence et vous êtes sur le bon chemin pour redoubler votre première année de master. A votre allure vos années études vos êtes très longues.» J’écoute sa raison et je soupire déjà épuisé, elle était encore sur mes fesses décidément elle ne voit rien d’autre. « Vous pouvez laisser mes fesses tranquille. Vous allez les voir de près durant une heure vous êtes au premier rang... Non ce n’est pas mon truc les fesses, je ne suis pas obsédé par ça comme vous Prudence.» Je prends ma bouteille d’eau et j’en bois une gorgée et je referme ma bouteille et la pose sur mon bureau. « Bon on va se mettre à bosser ça serait bien, on va calmer ses envies et on bosse car on est pas là pour parler sexualité sinon vous êtes pas dans le bon cours.» Dis-je sérieusement et dit « On va reprendre un peu au premier semestre.» Je cherche dans mes cours du début sur mon ordinateur et j' en prends un au hasard et l’affiche en projection. «Relisez cela pendant que je prépare des petites questions de cours.» Je vais reprendre un peu des questions de devoir que je leurs avait donné au premier semestre. Je vais voir s’il y a eu de l’amélioration ou pas. En entendant je vais vers le tableau et je commence à écrire quelques questions plutôt simple pour un début et vu le niveau de Prudence faut mieux commencer doucement surtout vu comment elle n’est pas concentré pour bosser...© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet ☆ Re: Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]   
le sujet à été posté Sam 3 Mar - 18:55



Un cours très particulier
Prudence E. Copperfield feat Thomas A. Watts
Prudence était c'est vrai loin d'être une élève modèle, même si elle s'accrocher. Elle ne voulait vraiment pas redoubler. Mais il y avait une telle attraction avec Thomas, elle était certaine qu'elle n'était pas la seule à ressentir cela. Elle était convaincue que Thomas était lui aussi inéluctablement attiré vers elle, même s'il refusait de le croire. D'ailleurs on dit souvent que lorsqu'on la fait une fois, la tension sexuelle est bien plus faible ensuite. Mais qu'il le fasse mon dieu, Prudence avait l'impression que son cœur allait exploser à chaque fois qu'il passait dans le couloir, elle le voulait pour elle, mais elle le voulait surtout en elle... Ils étaient là rien que tous les deux, la situation était trop belle et surtout bien trop rare, pour qu'elle ne tente pas de parvenir à sa fins. Tant pis pour ses bonnes résolutions... Thomas a qu'à être moins attirant, s'il était vieux, le crâne dégarni et tout grassouillet, Prudence ne serait pas du tout attirée et se concentrerait bien plus sur ses cours... Conclusion faite, Thomas est responsable de la situation... Puis m***e, c'est lui qui lui a mis la main aux fesses....

« Je sais que je suis votre petite préférée... Je ne suis pas sûre que toutes vos élèves ont eu le privilège de goûter à vos lèvres et que vous ayez des contacts intimes avec elles, comme vous en avez eu avec moi... »

C'est certain que Prudence était dans les meilleurs élèves en partant du bas surtout dans le cours de Thomas, il faut dire que lorsqu'elle est dans son cours, elle passe bien plus de temps à le mater qu'à prendre des notes, dans certaines matières, elle s'en sort pas si mal, mais dans le cours de Thomas, c'est peine perdu. Elle n'arrive jamais à se concentrer. Elle le remarque quand elle doit réviser ses notes, elle n'a qu'une ou deux phrases qui servent vraiment à quelque chose. Elle se rendait bien compte, que cela n'était pas une bonne chose. Mais comme on dit souvent, quand elle a une idée en tête, elle ne l'a pas ailleurs. Elle voulait Thomas. Elle avait parfois l'impression qu'il hantait ses pensées. Elle se demandait d'ailleurs, si de son côté aussi, il pensait à elle. Est ce que lui aussi l'imaginer en sous vêtements. Prudence n'était pas le genre de femme à avoir des relations très suivies, sauf avec Lex, son meilleur ami, sex friend et qui se trouve être aussi sa première fois. Mais Thomas obsédait bien trop ses pensées depuis quelques semaines.

« Ah vous n'êtes pas de mauvaise humeur, mon dieu je pleins votre copine. Ah non vous ne devez pas en avoir, c'est le comportement typique du mec frustré cela » Prudence pouvait elle aussi le piquait au vif comme on dit. « Ce n'est pas de ce genre de chaleur que je parlais. Puis si je ne mettais pas de jupe ou de robe, vous n'auriez jamais pu me mettre la main aux fesses. Ca aurait été dommage ? » Prudence était révoltée de devoir se mettre devant. Rien que de savoir que cela pouvait s'apprendre, lui donnait envie de vomir.

« Au pire c'est mon problème si je redouble mon année, que je sache, ce n'est pas vous qui payez mes études... Puis si je redouble je pourrais encore plus mater vos belles petites fesses et encore foutre plus le bordel dans l’amphithéâtre. » Prudence détestait qu'on lui rappelle qu'elle risquait de redoubler, et que ce soit Thomas qui lui dise cela la mettait encore plus hors d'elle.

« C'est l'hôpital qui se fout de la charité, vous osez me dire que les fesses ce n'est pas votre truc. Attendez que je me rappelle un instant la soirée d'intégration de cette année. Ah oui ca y est ca me revient. Vous êtes passez derrière moi et vous m'avez touché les fesses... Oui c'est bien cela, et après j'ai eu le droit de goûter à vos lèvres. D'ailleurs faut dire que vous embrassez bien... Mais je ne suis pas obsédée, je suis offusquée que vous pensiez cela de moi... Non, je sais simplement ce que je veux et je ne me cache pas sur le fait que je vous veux vous tout entier, et que je sais que je ne vous laisse pas indifférente, loin de là même. »

Prudence prend sur elle, parce qu'elle est certaine qu'à cet instant que si sa main se glissait sous le bureau de Thomas et passait au dessus de son pantalon, que son soldat serait pas insensible à ses charmes.

« C'est vraiment pour cela que vous dites cela ou parce que vous avez trop peur de ne pas pouvoir me résister si vous restez seuls avec moi. » Elle ne peut s'empêcher de rire. Il ne comprenait vraiment pas que plus il la repoussait, plus il la tentait encore plus. Elle voyait bien qu'il tentait de ne pas craquer, qu'il faisait cela pour penser à autre chose. « Ah oui avant ou après que vous m'aillez toucher les fesses ? » C'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de tout le temps le provoquer. Elle a soudainement une idée, elle le regarde avec un sourire qui en dit long sur ses intentions. « Je n'arrive pas à lire ce que vous avez écris sur le tableau. » Elle s'approche alors qu'il est entrain d'écrire les questions à la craie. Ses mains passent sur le pantalon et vont s'appuyer contre les fesses de Thomas, elle lui souffle doucement dans le cou et susurre à son oreille. « Je mourais d'envie de faire cela. Vous êtes encore plus excitant quand vous êtes en colère. »
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet ☆ Re: Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]   
le sujet à été posté

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cours très particulier feat Thomas A. Watts [HOT]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
People Always Leave ::  :: And last night you were in my room :: Saison deux :: Scènes-
Sauter vers: