AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
JOYEUX ANNIVERSAIRE A VICTORIA (CHARLOTTE) ET WILL !

 

 Maarten Van Diemen ✯ Lucky Blue Smith

Aller en bas 
Auteur
Message
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C'est comme un verre de Sex And The Beach.

C'est comme un verre de Sex And The Beach.

J'ai débarqué à Tree Hill le : 14/05/2018 et j'ai fêté mes : vingt-cinq ans le : 5 août 1993. J'ai déjà raconté : 11 histoire et je suis le sosie de : Lucky Blue Smith. J'en profite pour remercier : odistole pour mon avatar. Sur internet je suis : des astres. Sur le forum je suis également : H. Monica Aberdeen.


Dans la vie je suis : étudiant et professeur particulier et côté coeur je suis : dans une situation compliqué. J'ai actuellement : 0 dollars en poche et j'appartiens au groupe : Peyton Sawyer.


MessageSujet ☆ Maarten Van Diemen ✯ Lucky Blue Smith   
le sujet à été posté Lun 14 Mai - 21:37


Maarten Jacob Van Diemen
avec la gueule d'amour de Lucky Blue Smith

nom: Van Diemen.
prénoms: Maarten, Jacob.
date de naissance: cinq août mille neuf cent quatre-vingt treize.
lieu de naissance: Grand Prairie, Texas, US.
âge: vingt-quatre ans.


situation financière: Dans la moyenne.
emploi(s)/étude(s): Médecin légiste. Nan j'déconne, j'assiste un professeur de l'université et ponctuellement je donne des cours particuliers aux lycéens de Tree Hill.
orientation sexuelle: Bisexuel.
situation matrimoniale: Célibataire. Mais c'est compliqué.
à propos de la famille: J'ai une grande soeur et deux petits frères adoptifs. Daisy est la fille biologique des Van Diemen, quant à Maarten, Matthijs et Valentijn, ils ont chacun été adoptés par la famille. Matthijs et Valentijn sont jumeaux et n'ont que quelques années de moins que Maarten, ils sont d'ailleurs très proche de leur frère.
à propos des potes: Maarten n'a pas réellement de pote. Gamin solitaire atteint de trouble de la mémoire chronique et d'insensibilité à la douleur, il est également diagnostiqué schizophrène à l'âge de vingt ans, ce qui le renferme encore plus dans sa solitude. Il n'est proche de que trois personnes dont il ne pourrait pas se séparer. Cassiopée, Karma et Nova. Les deux premières sont sa destruction et la dernière sa résurrection. Ils sont quasiment inséparables et vivent en collocations.
nationalité: Américain.
origines: Il ne les connait pas.


signes distinctifs: il est schizophrène ; il teint ses cheveux bruns en blonds pour ressembler à ses parents adoptifs et ses frères et sœur d'adoption ; il s'est fait tatoué "F**ck sur l'index gauche ; il porte des lentilles de corrections.
caractère: impérieux ; colérique ; violent ; lunatique ; volage ; studieux ; désastreux.
groupe: Peyton Sawyer.
rang: Sex and the beach.

my own story
Peu d'hommes sincères, Dieu sait qu'on est seuls et les fautifs se repassent la faute.
Il ne se souvient pas. Le vide complet. Rien. Tout est noir. Martin ne connait rien de sa naissance et de son enfance, il a été déposé sur les marches d'un orphelinat catholique de Grand Prairie où on l'a retrouvé gelé et presque mort alors qu'il n'avait pas plus de quelques jours. Sa nuit passé dans le froid de la capitale anglaise lui laissera des séquelles et les premières heures laissent les médecins sceptique quant à sa survie. A son chevet, la mère supérieur qui veille et prie pour lui. Deux semaines et six jours de luttes et de prières ont été nécessaires pour que le petit orphelin rouvre les yeux et n'ai plus besoin de machine pour manger et respirer. Remit sur pied, le nourrisson est de nouveau en bonne santé, bien que les chocs qu'il aura connus en cette nuit de tempête estivale lui laisseront plus tard de nombreux troubles. Recueillis par la mère supérieure à l'orphelinat dès lors que les médecins valident son état stable, le petit garçon connait une éducation religieuse et stricte dès son arrivée alors qu'il à désormais un an. Sa première année passé à l'hôpital aura permis au médecins de lui diagnostiquer un syndrome d'insensibilité à la douleur et un trouble de la mémoire chronique.

Martin ne ressent  rien, ni la douleur, ni la douceur, ni le toucher et ne se souvient pas de ses cinq premières années de vie. Le petit garçon ne commence donc sa vie qu'à l'âge de cinq ans où il commence enfin à se souvenir des choses et n'oublie plus ce qu'il fait. Un soulagement pour toutes les personnes qui l'entourent et l'occasion pour les soeurs qui s'occupent de l'orphelinat de le prendre en charge. Bien qu'il ai toujours été le petit favori de la mère supérieure, cette dernière se démène pour lui trouver une famille et c'est alors qu'il fête ses sept ans qu'on lui présente sa nouvelle famille, les Van Diemen. Un couple néerlandais déjà parents d'une petite fille de neuf ans, une famille vivant à quelques pas de l'orphelinat ou aura grandis le petit garçon. Ces derniers sont aimants et ont choisis de prendre en charge un autre petit garçon après avoir appris que Rianne, la mère ne pourrait plus avoir d'enfant. Désormais appeler Maarten, l'équivalent néérlandais de Martin, le petit garçon s'épanouis dans sa nouvelle famille et est très proche de sa grande soeur Daisy.

Maarten à fêté ses onze ans quelques mois plus tôt quand ses parents leur annonce à sa soeur et lui qu'ils ont obtenus le droit à l'adoption pour deux petits garçons dont les parents avaient péris dans un accident de la route. Le jeune garçon fait donc la connaissance de Baastian et Matthijs, deux petits bouts de cinq ans qu'il se jure de protéger et d'aimer comme s'ils étaient ses frères de sang. La famille s'unifie encore une fois et rien ne pourrait briser le bonheur des Van Diemen. Rien, sauf peut-être la chute libre de Maarten. Alors qu'il vient de fêter ses quinze ans, le jeune homme qu'il devient et qui rend chaque mois visite aux soeurs de l'orphelinat et aux enfants qui y vivent se retrouve face à l'horreur. Un incendie  criminel à été déclenché dans les locaux, ne laissant aucun survivant. Trente soeurs, la mère surpérieure et une dizaine d'enfants présents sur les lieux trouvent la mort en cette nuit d'août et la vie de Maarten bascule. Si une grande partie des personnes vivant sur les lieux sont saufs parce qu'ils étaient en sortis pour la journée, le jeune homme ne s'en remet pas et se met en tête de retrouver la personne à l'origine du drame. Les journaux ne parlent plus que de ça, l'incendie meurtrier de l'orphelinat, cinquième résidence catholique mise à feu dans le pays, par ce qui semble être un pyromane en croisade.

Bouleversé, Maarten s'empli de rage et de haine, de détermination et passe ses journées à chercher celui qui à causer tant de douleur dans sa vie. Ses parents inquiets l'envoie consulté à de nombreuses reprises mais rien n'y fait, il se braque, s'enferme dans son idée et se lance à l'âge de dix-huit ans, après avoir obtenu son diplôme de lycée, dans des études sur le comportement humains et psychiatrique. Vingt-quatre ans. Maarten entame sa dernière année d'étude à l'université de Duke et devient pour cela, assistant et consultant auprès de l'un de ses anciens professeurs d'étude. Ce dernier lui propose de travailler avec lui sur un dossier qui lui tient à coeur et c'est sans surprise que le jeune homme ressort l'affaire du pyromane en croisade.

Vous ne pouvez pas faire la peau à des gosses écorchés vifs.
La main sur le coeur, généreux, doux, attentionné et attentif, Maarten vient en aides aux enfants et familles dans le besoin, est bénévole dans de nombreuses associations de la ville, rend visite à des prisonniers pour leur tenir compagnie ou simplement les écouter. Il est suivi par un psychiatre, qu'il consulte deux fois par semaine et bien que vivant dans son propre chez lui, passe beaucoup de temps auprès de sa famille. Sa soeur étant parti vivre à l'étranger, leur lien s'est quelque peu atténuer mais il est toujours très proche de ses deux petits frères avec qui il passe le plus clair de son temps.

Le début de ta chute dans la psychose avait déjà eu lieu des années auparavant. Ton ambition à retrouver les coupables de l'incendie de l'orphelinat t'avait déjà bien entamé l'esprit, les années qui allaient suivre allaient te faire sombrer dans une douce folie incertaine. Diagnostiquer schizophrène quand tu as eu vingt ans, il a été difficile pour toi de ne pas te renfermer, ton seul pillier pour ne pas sombrer a été le suivi du cours de psychologie criminelle que tu as suivie à la fac. Assistant de ton professeur durant ta dernière année, tes troubles schizophrénique ont largement été diminué par le traitement médicamenteux et le suivie psychiatrique dont tu as été sujet, un suivie qui pourtant, ne t'as pas aidé à amoindrir ton obsession pour l'incendie et lorsque ton regard avait croisé le siens, un trouble avait fini par s'emparer de toi, plus puissant et dévastateur que tout ce que tu avais pu avoir en tête jusque là.
Douce et souriante, son regard profond n'avait pas mis longtemps à t’envoûter et dans la candeur de ton esprit malsain, naissait doucement l'obsession de l'avoir pour toi et toi seul. Sans jamais lui avoir adressé un mot, tu t'imaginais maître de votre avenir commun, seul et unique objet de sa pensée. Elle avait, une fois, échanger quelques mots avec toi, plaçant sa main sur ton épaule, maladroitement, t'enfonçant encore plus dans tes envies subtiles de la faire tienne, qu'importe la façon. Obnubilé par l'incendie et ses coupables, tu avais transposé en un temps record tes pensées vers la douceur de ses yeux à elle. Les traits de son visage, tu les connaissais dans les moindres détails, tu pouvais, aisément, la dessiner sans même l'avoir à tes côtés. De ta passion pour la photographie, tu en avais fais ton modèle unique, discrète. Sans même qu'elle ne sache que dans ton esprit bouillonnant, chaque personne qui l'approchait de trop près avait déjà subit mille et une tortures.
Ton obsession grandissante avait atteint son apogée, quand, pour les besoins du cours, tu avais été désigné pour lui donner des cours particulier. Aussi malsain qu'il était, ton esprit ne te dictais pas de l'aimer comme on aime une personne et comme on l'admire. Ton esprit à toi, n'avait aucune once de sentiment, si ce n'est l'envie infime et brutale de la savoir accro à toi. Pas d'amour, loin de là. L'envie simple et brûlante, de l'entendre prononcer ton nom. D'elle, tu ne savais que son prénom et son âge. De quelques années plus jeune, elle t'avais, à son insu, fait languir, insinuant tel un venin douloureux dans ton esprit, l'idée, qu'elle aussi devrait souffrir de l'envie de t'avoir pour elle. Tu ne la voulais plus pour toi. Tu voulais qu'elle te veuille pour elle. Pour pouvoir la briser et l'aimer de nouveau. Parce que dans ton sadique esprit, torturé, malade, dans cet esprit qui ne prenait le dessus que lors de tes crises les plus violentes, elle était la cause de tout tes maux. Le Maarten calme et posé, serein, ne voulait rien d'autre que son amitié. Mais dans tes heures les plus sombres, au risque de chaque crise à chaque seconde où l'autre partie de toi pouvait prendre le dessus, tu n'étais plus sûr de lui vouloir du bien ou de lui vouloir du mal. Et à mesure que vous vous rapprochiez, que la confiance s'installais et que tu lui confiais ton histoire et ton passés, que tu lui parlais de ta maladie, du mal qui te rongeait, une part d'ombre en toi subsistait, t'interdisant de lui parler de l'autre facette, cachée au plus profond de ton esprit malsain. N'osant pas aborder la bombe qui pouvait explose d'un instant à l'autre, le danger que tu représentais pour elle et pour toi même.

Les angoisses et mes songes se ressemblent à s'y méprendre.
Hanté par ses craintes et sa rage, Maarten est sujet à de violentes terreurs nocturnes, se réveillant parfois perdue et pris de vertige face à ce qui fut un temps, l'orphelinat de son enfance. Il ne fait plus vraiment attention à ce qu'il fait, ayant pris l'habitude de vivre sans ressentir la moindre douleur ou le moindre contact, il ne sait pas vraiment comment s'ouvrir aux autres et peut parfois paraître trop fermer. Pourtant, sa facilité à rire et à sortir des blagues le rend attractif et lui permet de connaître le temps de quelques discussion, une vie simple et normal, loin de ses démons qui le consument toujours de l’intérieur.

pseudo: des astres. âge: vingt-et-un ans. pays/région: France. comment as-tu connus le forum ? Je fais partie de sa création. ton avis sur le forum: Je l'aime déjà. autres comptes: H. Monica Aberdeen. crédits images: VOCIVUS et unknown.

code par des astres. pour people always leave

_________________
why aren't you dead yet ?
J'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié, mais qui n'avaient pas du tout les mêmes valeurs que moi. Ceux qui te font rigoler quand tout va bien, mais qui ne seront jamais là quand le malheur te noie •• ALASKA (nekfeu)

Revenir en haut Aller en bas
 
Maarten Van Diemen ✯ Lucky Blue Smith
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
People Always Leave ::  :: All I have to do is think of me and I have peace of mind. :: Présentations validées. :: Les présentations du staff.-
Sauter vers: